Partir en lutte en France

Licence Creative Common by SA
mardi 2 juillet 2019 par matthius

Un militant est selon moi quelqu’un qui milite pour l’intérêt général et peut être activiste. Un activiste milite pour son intérêt personnel et peut être remplacé par des robots, parce que le libéralisme interviendra pour lui montrer des ego incompréhensibles, parce qu’on se comprend par la société.

J’appelle cette démarche la manipulation par le troll logique servant à mettre en bulles pour créer des révoltes, pas des révolutions. On peut expliquer cela comme une volonté de faire changer d’avis par la société et l’information. L’ordinateur pour le privatif et les réseaux sociaux pour le libre peuvent actuellement être expliqués comme quelque chose qui change d’avis par la logique déductive. Seulement il y a la recherche de vérité définie par Platon.

Partir en lutte en France nécessite de connaître la cause française, selon Planck.

Colbert a permis la création des premières manufactures françaises, pour lesquelles seul le luxe s’est exporté dans le monde, demandant alors à d’autres manufacturiers français de s’installer en Angleterre par un trust. Ainsi, on tentait de me convaincre de ne pas prendre du MICHELIN.

Les manufactures permettent économiquement d’interdire tout esclavage. La deuxième erreur de Colbert a été effectivement de ne pas penser à cela, ce que feront les américains. Ils institueront la reconnaissance de la raison créative, instituée au XIXe en France.

La France peut donc être source des luttes contre la finance, alors que sa population suivra. En effet, d’anciens financiers français voudront empêcher la politique française à cause de leur histoire.

Il s’agit donc de connaître à qui votre cause sert, sachant que votre cause n’est pas la vôtre quand vous cherchez votre vérité. Cela nécessite de connaître les limites de l’humain sur l’ensemble du monde. Il s’agit donc de connaître l’économie réelle, dite physique.

Lorsque vous cherchez la vérité, il faudra peut-être régulièrement changer d’acteur, la finance française étant en compétition en France.


titre documents joints

4 mars 2019
info document : PDF
4.6 Mo