De la bourgeoisie au marxisme et au malthusianisme

Creative Common by SA License
mercredi 24 avril 2019 par matthius

Le passage de la bourgeoisie au libéralisme a été conçu en Angleterre puis testé en France. Les trusts créés par Colbert lorsqu’il a créé les manufactures, pour lesquelles seul le luxe était autorisé à exporter, agissaient de l’Angleterre, ce qui leur permettait d’exporter pour créer le chaos en France. Mettre en valeur l’individu met en valeur le bourgeois qui représenterait une entreprise, parce que les salariés occidentaux acceptaient que celui qui dirige possédât l’entreprise. Les salariés chinois possèdent leur entreprise.

Au Moyen-Âge, on préférait montrer ses biens immobilier que son argent venant sans doute d’un trafic d’un Fouquet. La création monétaire publique de 1945 en France aurait dû changer ce rapport à l’argent. Ceux qui ont connu les 30 glorieuses savent qu’il existe un système qui fonctionne, mais ne le connaissent pas pour beaucoup.

On savait qu’avoir de l’immobilier demandait à répondre à des responsabilités, immobilier qui faisait que le noble pouvait donner, tout comme celui qui accède à la propriété, le faisant bourgeois au final, lui permet d’accéder à la politique donc aux projets, qui peuvent être constructifs.

Le socialisme médiatisé du XIXe qui s’est transformé en communisme marxiste du début du XXe proposait que tout soit public. En effet, le socialisme médiatisé du XIXe proposait de lutter contre l’état donc la société. Donc il a fallut changer de mot.

Le communisme productif devenant malthusien donc libéral fonctionne moins longtemps que le capitalisme d’état devenant libéral, selon l’histoire. Ainsi la Chine est passée à une sorte de capitalisme d’état communiste.

La Russie et l’Inde sont des démocraties autoritaires républicaines, à capitalisme d’état donc. Res Publica signifie Chose Publique, donc Profit Public, donc Création Monétaire Publique et protectionnisme selon Colbert et Hamilton.

Le socialisme, s’il se réfère au sens des mots, permettant l’esprit scientifique philosophant artistiquement par le journalisme, peut être anti-libéral donc social, donc économique, donc productif, donc protectionniste, selon Colbert, puis Henry Charles Carey, Puis Franklin Roosevelt. Seulement, les moyens de communication ne le diffusent pas, comme l’indique Frédéric Taddéi en 2019. Donc les gilets jaunes permettraient de le diffuser.

Pour empêcher de philosopher on crée une éducation dissociative, ce qui fait que l’élève devient malléable en essayant de comprendre les autres sans comprendre pourquoi il existe. Les jeunes de moins de 13 ans qui cherchent leur vérité pour trouver leur bonheur n’ont pas une partie de ce défaut. S’ils cherchent la vérité, leur intuition les amènera à constater cela.

Pour empêcher de devenir artiste on crée l’art abstrait. À Rennes, on a affiché des tableaux avec une seule couleur ou des horreurs. On fait croire aux artistes qui cherchent la vérité qu’ils servent à créer des émotions, en favorisant l’impressionnisme plus que le réalisme. Par contre, seul le nom d’artiste abstrait sera monétisé beaucoup par la finance.

Les émotions puis la peur de ne pas avoir d’avenir permettent d’empêcher toute volonté, pour ensuite rediriger vers l’incompréhension des émotions, permise par le tourne en rond des émotions des films libéraux sans recherche de vérité réelle, puis des musiques répétitives, menant à la guerre et au chaos. Cependant, les gilets jaunes croient en l’avenir.

Pour empêcher le journalisme, on crée la cooptation et l’insécurité informatique. Ainsi, des réseaux sociaux sont spécialisés dans la cooptation, des robots redirigent vers la recherche de fausses vérités permettant de censurer, des boîtes noires ou censures sont réalisés au nom de la vérité, vérité par ailleurs toujours censurée.

Pour empêcher que les informaticiens et journalistes trouvent des vérités humaines, on les change de ville en fonction de leur vice principal, l’argent.

Pour empêcher les journalistes d’enquêter, on les empêche de devenir informaticien en leur apprenant Windows, Mac OSX, Android, qui redirigent tous vers la mauvaise information. Seul GNU Linux ne redirige pas. On les empêche d’analyser en leur enlevant leur carte quand ils montrent une vérité. Certains se retrouvent sur agoravox ou créent leur entreprise. On les classe parce qu’ils ne sont pas censés faire d’analyses, ce qui permettrait la neutralité.

Le communisme marxiste a proposé de tuer les bourgeois et les entrepreneurs, comme s’ils possédaient le pouvoir, alors que les financiers étaient dans les paradis fiscaux. Des communistes voient l’erreur commise en regardant l’histoire. En effet, les bourgeois et les entrepreneurs doivent se conformer au système pour pouvoir obtenir gain individuel. Par contre, le financier a intérêt à empêcher la concurrence et favoriser le libéralisme, créant le marxisme, créant le malthusianisme.

Le problème actuel est que la population jeune ne connaît pas le latin ni le grec suffisamment. Donc les mots favorisés par la finance ne sont pas définis. Les jeunes peuvent utiliser les mauvais mots pour leurs politiques.

Ainsi, aucun groupement politique n’a osé définir le capitalisme dans une réunion de partis politiques. Le capital c’est ce qui permet de créer des biens. On voit qu’ils parlent de marketing ou de capitalisme libéral à économie monétaire, pas de capitalisme d’état. Le marxisme permet de faire suivre un chemin pour aller contre la société de l’état.

Aussi, des activistes utilisent le mot patriarcat pour parler de cooptation ou de sexisme. Patriarcat signifie la politique du père. Cooptation signifie en 2019 utiliser son intelligence personnelle et ses atouts, surtout physiques, pour trouver du travail. De là vient le sexisme. Il devrait y avoir des livres allant contre le patriarcat utilisant ces déviations pour orienter plus tard contre le père donc la famille. Ainsi, quand un enfant dit plaisir, pensez bonheur.

Actuellement, l’écologie signifie malthusianisme quand on écoute beaucoup d’écologistes. Il est possible de convaincre les écologistes d’aller contre la finance par la souveraineté monétaire, cause des désastres écologiques. La souveraineté monétaire permet l’écologie par l’économie de travail, permise par la densité d’énergie du thorium permettant les grands travaux sur l’économie de travail, économie de travail permettant un surplus de biens favorisant la créativité selon Henry Charles Carey. L’énergie nucléaire est bien mois radioactive que le carbone. Il y aura bientôt la fusion thermonucléaire contrôlée par Iter et la Chine, permettant notamment l’écologie complète et le Maglev.